Nouvelle technique de lutte naturelle contre les vers de grappes

Communiqué pour les viticulteurs :

Nouvelle technique de lutte naturelle contre les vers de grappes.

La société de distribution de produits agricole PCEB et le Domaine J.Laurens à la Digne D’Aval, partenaires depuis longtemps, ont mené un essai d’une nouvelle méthode de lutte en viticulture contre les tordeuses (vers) de la grappe.

Le Domaine J.Laurens tout fraichement labélisé HVE 3 (haute valeur environnementale) travaille activement afin de réduire l’impact environnemental de ses interventions sur ses vignobles.
C’est tout naturellement, lorsque la société PCEB avec la société Phyteurop ont proposé de réaliser un essai de lutte biologique et naturelle contre les vers de grappes que Jacques CALVEL et son équipe n’ont pas hésité une seconde à le réaliser.
Surtout que le procédé obtient de très bons résultats dans les champs de maïs depuis pas mal de temps déjà. Il s’agit tout simplement de protéger naturellement les vignes contre ses ravageurs (Eudémis, Cochylis, Eulia et Christoblabes) communément appelés vers de grappes grâce à des toutes petites guêpes (les Trichogrammes). Ces dernières vont prendre un malin plaisir à pondre dans les œufs des vers de grappes détruisant l’éclosion des futurs ravageurs. En résumé une fois parasités, les œufs des ravageurs ne donneront pas naissance à des chenilles dévastatrices, mais à une nouvelle génération de Trichogrammes qui pourront chercher de nouveaux œufs de tordeuses à parasiter.

Petit dejeuner groupe JEEM

L’essai a été réalisé jeudi dernier au Domaine Laurens avec l’installation de 100 plaquettes contenant chacune 5000 œufs de Trichogramme en présence des responsables de la cave Benoît MANCHON et Pascal GIRO et le technicien de la société PCEB, Philippe ALINS qui a expliqué la solution. Il était accompagné de 2 étudiants en école supérieure d’agriculture à savoir SUPAGRO de Montpellier et PURPAN à Toulouse qui vont suivre cet essai de très prés grâce à des comptages précis.
Pour finir, Benoît MANCHON a tenu à préciser que le Domaine Laurens avait déjà pris le parti de réduire les intrants de moitié (en liaison avec les traitements de la vigne, les désherbages, etc…) et annoncer le lancement d’un projet BIO et de la production d’électricité verte grâce à sa ferme photovoltaïque.

Les Dernières Actualités